Sages - Femmes / Maieuticiens

Objectif

Réduire la morbidité et la mortalité maternelle et néonatale.

Admission

Admission au Concours National organisé par le Ministère de la Santé Publique du Cameroun ;

  • Candidat des deux sexes,
  • Être âgé de 18 ans au moins et de 30 ans au plus au 1er janvier de l’année en cours,
  • Être titulaire du Baccalauréat toute séries ou du GCE Advanced Level ou de tout autre diplôme reconnu équivalent.

Compétences

  • Assurer la prise en charge de la gestante, la parturiente et de l’accouchée ;
  • Assurer la prise en charge du nourrisson ;
  • Dépister les pathologies et les situations à risque et orienter les patientes à risque vers les hôpitaux de référence ;
  • Organiser, encadrer et animer des actions de prévention d’éducation de la santé de la mère et de l’enfant.

 

Débouchés

  • Responsable de la santé de la reproduction dans les formations sanitaires,
  • Responsable des services de néonatalogie,
  • Cadre de santé,
  • Manager des projets de santé familiale au niveau des ONG.

Profil de carrière

  • Licence en Sciences de la Santé,
  • Master en Sciences obstétricales, en Santé de la Reproduction, en Santé Publique ou en Administration et Gestion Hospitalière,

Enseignements

Le corps enseignant est composé des professeurs d’université, maîtres de conférences et agrégés, des professionnels hautement qualifiés, la plupart spécialisée en santé de la reproduction et dont les compétences ne sont plus à prouver.

Les enseignements sont dispensés sous forme de cours magistraux, travaux dirigés, pratiques, et exposés.

Les évaluations se font sur table lors des contrôles continus et de l’examen de fin de semestre, tandis que les pratiques se font dans les hôpitaux et dans nos laboratoires de geste.

Les enseignements sont repartis en six semestres de 30 crédits chacun et se font par alternance avec des stages pratiques (supervisés par le corps enseignant et les référents choisis dans les différentes formations sanitaires) et des mises en situation professionnelle. La fin de la formation est sanctionnée par un examen de certification organisé par le Ministère de la Santé Publique.